TÉLÉCHARGER LE LIVRE VA A BETHEL

VA A BÉTHEL. Témoignage témoignage, je vous convie à lire tous avec moi le Psaume L'Éternel Mais celui qui se livre à Pendant tous les va-et-vient que j'avais faits, j'avais remarque une forme allongée dans la cour, mais je ne. Titre: Va à BETHEL Auteur(s): Lisungi Mbula Version disponible: PDF uniquement Lire le livre "Va à Bethel" est le témoignage de Lisungi. Va à Bethel – Témoignage du frère LISUNGI MBULA. Cliquez pour le télécharger​. Catégorie: Livres électroniques gratuits. Avis (0).

Nom: le livre va a bethel
Format:Fichier D’archive (Livre)
Version:Dernière
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:45.27 Megabytes


On a placé cela dans de petites coupes et les servantes ont commencé à distribuer et on avait bu. Pour le moment, il fallait que je trouve les mots pour refuser poliment son offre. Je la suppliai de se désintéresser de toi. Escarmouches et charges se succèdent, jusqu'à ce qu'une sortie des hommes d'Emmanuel mette enfin en fuite l'assiégeant. C'est ainsi qu'on a dit, à l'envi ,que Chrétien était un piètre personnage, qui acceptait d'abandonner femme et enfants et la ville où il vivait, pour se lancer à la poursuite d'un bonheur purement personnel et égoïste! Comment recevaient-elles Son message?

Livres pdf à télécharger. الحنطة و الزوان - Shora KUETU · KOKANGAMA YA Va à Bethel (ex-magicien) - Lisungi MBULA · Pasteur ou Chef d'entreprise - Shora. Va a la secci n inglesa el Web page GEDEONCHAMPION. À télécharger gratuitement: Fichiers texte PDF de e-books chrétiens, de Révélations Va à Béthel Choo Thomas a écrit un livre au sujet de cette expérience; le livre s'​intitule. Chapitre 1 DANS L'ANTRE DU DIABLE (Partie 3) Au pays de la déesse Maharashathie Aucune des possibilités ou méthodes pour obtenir de.

Mais toi, qu'as-tu fait de mal à ces sorciers pour qu'ils donnent ton nom, afin qu'on l'inscrive dans le livre rouge. Ne sois pas désespéré. Si tu viens à Jésus, Son sang annulera toutes les condamnations qui ont été prononcées sur ta vie et effacera ton nom de ce fameux livre rouge.

Quand tu marches dans la crainte de Dieu, le diable tremble devant toi! Il y a beaucoup de gens qui se disent chrétiens, mais ne présentent aucun signe du Chrétien. Quand on était sorcier, on avait des yeux mystiques. J'avais 24 yeux, et m'en servais pour tout voir. Si tu es un vrai chrétien, sache que le diable lui-même le sait et les sorciers aussi. Mais si tu es un chrétien hypocrite, ils le savent également. Parce qu'on voyait les vrais chrétiens avec des signes.

Dans le monde entier, c'est la magie égyptienne qui était au-dessus de toutes les autres magies. Et puis, il est arrivé un temps, où il y avait un pharaon qui n'avait pas de fils. Ainsi avant de mourir, il a pris une pierre blanche, l'a emmenée au fleuve Nil et y a gravé une phrase qui résume tout le pouvoir de la magie égyptienne.

La pierre qu'il y avait laissée était descendue en profondeur. Et des années plus tard, dans le département de la magie catholique, c'est-à-dire au Vatican, juste à titre de rappel, le Vatican est un État dans un État on avait besoin d'implanter la religion catholique en Egypte.

On lui avait donné la mission d'aller implanter la doctrine catholique en Egypte. En allant en Egypte, il a transité par l'Asie. Arrivé en Inde, il a trouvé l'ancienne magie indienne la magie hindoue. Ayant appris cela, il s'est rendu en Egypte. Un jour il est allé au fleuve Nil, pendant qu'il faisait les incantations, la pierre qui avait été cachée par le pharaon était remontée à la surface. Il l'a donc récupérée, il a trouvé la phrase qui y était gravée et il l'a déchiffrée.

Et à partir de là, il a trouvé toutes les puissances, le pouvoir de la magie égyptienne. Ainsi il a mélangé ce qu'il a trouvé en Inde et ce qu'il avait trouvé en Egypte. Et c'est ce mélange qui donne naissance à ce qu'on appelle "la haute magie indienne" ou "la magie K". Les chrétiens sont vainqueurs contre toute magie Ce qui m'avait fait entrer dans la magie indienne, c'était le catch. J'avais le pouvoir de "tarzan moteur". J'ai été initié au catch par un homme de Kolwezi. Pendant que j'étais à Likasi, je travaillais avec un démon du nom de Zagam, ce démon me donnait le pouvoir de contrôler neuf cimetières.

Il y avait un catcheur de Kinshasa qui était venu à Likasi et qui devait y livrer des combats. Ces combats devaient aller de jeudi à dimanche. Quand il était venu de Kinshasa, il n'était pas venu seul. Il avait avec lui d'autres catcheurs. Mais c'est lui qui était au top par rapport aux autres. Donc c'était lui qui devait livrer le combat de dimanche avec le champion de Likasi. Quand il m'avait vu, il m'avait appelé et s'était connecté à moi par télépathie.

On s'était rencontré et il m'avait dit que si je l'aidais à gagner le combat, il devait me donner une part de ce qu'il devait gagner. Alors je lui avais dit que pour avoir la victoire, nous devons bloquer toutes les directions et que pour le faire, il fallait tuer quelqu'un et utiliser ensuite son esprit pour bloquer toutes les autres directions.

Je lui ai expliqué qu'avec l'aide de cet esprit, il serait difficile au catcheur avec qui il se battra sur le ring d'entrer en contact avec le monde mystique.

Donc je lui avais demandé de me donner le nom d'une personne et ce jour-là, il m'avait donné le nom de son père. Alors qu'est-ce que je devais faire? Il continue: Bien-aimés, c'est vraiment avec beaucoup de peine que je témoigne. Ce n'est que par obéissance à Dieu qui m'a demandé de témoigner, que je le fais. C'est très pénible pour moi de redire toutes ces choses. Mais pour exprimer ma reconnaissance à Jésus qui m'a délivré, je le fais. Je devais me rendre au cimetière. C'était samedi, j'étais arrivé sur une tombe et là, j'avais placé mon miroir cabalistique à côté de la croix.

Et sur la tombe, j'avais placé 12 bougies rouges, ensuite j'avais allumé deux tiges de "tchou-laï" désodorisant brûlable en forme de tige à forte odeur utilisé par les musulmans et après j'avais pris le parfum "aoussarabia" avec lequel j'avais aspergé la tombe. Je m'étais concentré, j'ai fait des incantations, et après les 12 bougies se sont allumées d'elles-mêmes. Le papa en question restait à Kinshasa, il était membre de l'église Béthel.

Alors j'étais là devant le miroir à minuit, avec mon couteau. Je devais appeler son esprit pour qu'il vienne, et dès qu'il allait apparaitre dans mon miroir, je devais le poignarder avec mon couteau et le tuer.

Alors je m'étais concentré pour appeler l'esprit de ce papa. Avant de l'appeler, j'ai d'abord appelé les esprits méchants, les esprits qui sont chargés uniquement pour tuer. J'avais d'abord appelé Asmode, je l'ai envoyé pour récupérer l'esprit du papa, mais il a fait un aller sans retour, ensuite j'ai envoyé Asdamo et il a fait pareil.

J'ai invoqué Doros, idem. Je me suis alors concentré et j'ai appelé Kituta Murita, l'un des grands démons qui travaille dans le monde Armstrong, et malgré l'orientation que je lui avais donnée, rien ne s'est passé.

Je me suis encore concentré et j'ai appelé d'autres esprits, ils étaient tous partis, mais aucun d'eux n'était revenu. Et après toutes ces vaines tentatives, je me concentrais pour appeler le duc et le marquis de l'Enfer. Pendant que je me préparais, j'avais vu le feu. Il y avait une flamme de feu qui avait atterri sur le miroir. Mon miroir s'était brisé, moi-même j'étais projeté à une certaine distance et j'étais tombé de l'autre côté, même mes bougies s'étaient éteintes.

Quand j'étais projeté, j'étais plongé dans un profond sommeil et je ne m'étais réveillé que le matin vers 6h C'était déjà dimanche. J'avais regardé mon miroir brisé et j'étais rentré à la maison. Le dimanche, ce catcheur est allé livrer le combat et ce jour là on l'avait correctement frappé.

Un jour plus tard, il était tombé malade, et après on l'avait acheminé à l'hôpital Daco à Likasi. À chaque visite du médecin, la maladie ne faisait que changer de nom et le quatrième jour, ce catcheur est mort. Lui qui cherchait à tuer son père chrétien, a lui-même trouvé la mort.

Bien-aimés dans le Seigneur, même si vos ennemis ont creusé des trous, je vous assure, si vous restez fidèles au Seigneur Jésus, ils vont eux-mêmes tomber dans leurs propres trous. Avec mes bougies allumées, il y avait certes le feu, mais comme ce papa-là était chrétien, Son Dieu à lui est aussi un Feu dévorant et c'est ce Feu que j'avais vu venir. Et les feux de bougies qui étaient allumés, s'étaient éteints parce que le véritable Feu était là.

Lisons 2Rois Il répondit: Ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux. Les Syriens descendirent vers Elisée. Et il les conduisit à Samarie. Vous devez chaque fois demander à Dieu de frapper tous vos ennemis d'aveuglement.

Bien-aimés, si nous sommes dans une communion parfaite avec le Seigneur, toutes les paroles qui sortiront de nos bouches seront agréées par Dieu.

Sachez que le monde dans lequel nous vivons est un monde qui est sous la domination du diable. Depuis sa chute, le diable sait qu'il lui reste peu de temps et dans sa perdition, il veut entrainer avec lui tout le monde. Le diable existe, il existe vraiment. Et sa mission est de dévier les humains, de les faire sortir de la volonté de Dieu. Étant au service de Lucifer, je pouvais le représenter comme un fantôme. J'avais le pouvoir de métamorphose, je pouvais me transformer en moustique, en grenouille, en hibou, en épervier, en crocodile, en serpent, etc.

Lucifer m'avait même donné le pouvoir de me transformer en femme pour faire tomber les serviteurs de Dieu dans l'adultère. Etant chez le diable, j'ai vu sa gloire, j'ai vu son organisation et j'ai fini par conclure que le diable est puissant. Même aujourd'hui je reconnais que le diable est puissant mais Jésus est le Tout-Puissant, Jésus est au dessus de toutes choses, Il fait trembler le diable et tous ses acolytes.

On était en pleine réunion avec Lucifer. Il y avait un sataniste du Togo qui avait cité le nom de Jésus par erreur et nous tous qui étions dans la salle, étions projetés par terre, même Lucifer. Bien-aimés, au nom de Jésus, tout genou doit fléchir et toute langue doit confesser que Jésus est Seigneur, y compris ceux du diable.

Nous n'avons pas à craindre le diable, si réellement nous sommes dans une bonne relation avec Jésus. Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ soit avec vous!

J'étais représentant du diable. Les représentants sont des mandataires de Lucifer. Ce sont ceux qui prennent les instructions directement de Lucifer. Parmi ces représentants de Lucifer, il y a même des faux serviteurs de Dieu.

Ils se cachent sous la peau de brebis mais ce sont des loups féroces. Vous les reconnaîtrez seulement à partir de leurs actions. Que le Saint-Esprit nous aide à découvrir tous ces agents de Satan déguisés en serviteurs de Dieu. Tout ce que je dis n'engage que moi! Il va Lui-même me protéger. Ma Bible me dit: Si Dieu est pour moi, qui sera contre moi?

Ils me feront la guerre, mais ils ne me vaincront jamais; parce que Dieu sera toujours avec moi pour me délivrer. Missions contre les églises Etant serviteur de Satan, je travaillais même dans les églises. L'Église représente la partie visible de l'armée de Jésus-Christ, alors il fallait tout faire pour rendre l'église inoffensive. Satan nous avait donné des missions dans l'Église: La première mission était celle de rendre les chrétiens ignorants de la Parole de Dieu!

Lucifer nous avait dit: "Si les enfants de Dieu restent dans la Parole, ils vont facilement éviter mes pièges. Est-ce que vous savez d'où viennent ces livres-là? C'est satanique! Le premier signe pour reconnaître une église de Satan, c'est toute église qui nie la divinité de Jésus.

Le diable lui-même reconnait que Jésus est Dieu! La deuxième mission, c'est de créer la lourdeur au moment des offrandes et des dîmes. C'est en rapport avec les troisième et quatrième commandements de Satan. Le 4e commandement: "Laissez les chrétiens pauvres, en leur disant de ne pas donner les dîmes et les offrandes. Faites très attention en choisissant les membres du collège, il faut que cela se fasse selon Dieu. La quatrième mission c'était de désorienter l'adoration et la louange, que cela soit orienté vers Lucifer.

Et là on manipulait facilement les gens qui jouent au clavier et aux instruments, et les choristes. Il y a des gens qui chantent, mais qui n'ont aucune vie de prière, c'est très dangereux. Il y a des gens qui chantent pour être admirés, et qui n'ont aucune vie de sanctification. Je vous dirai comment on faisait dans les églises. Le diable est capable d'exploiter toute occasion qui se présente pour faire le mal.

Suivez-moi bien, vous allez comprendre qu'il est vraiment nécessaire et indispensable que notre Dieu puisse frapper d'aveuglement tous nos ennemis, afin qu'ils soient incapables de nous voir, de voir nos maisons, nos projets, nos enfants, et tout ce qui est à nous, quand ils viendront nous attaquer. Horreurs dans la magie indienne Quand j'évoluais avec la magie indienne, un jour, mon maître qui était originaire de Kisangani et moi, devions effectuer un voyage à Kalemie pour rencontrer une sirène qui se trouve au fond du lac Tanganyika.

Elle est la déesse des fleuves et des mers. Mais avant cela, mon maître m'avait invité quelque part, et à 20h il m'avait remis un colis et m'avait dit: "Cette nuit à 23h30, tu iras au cimetière, tu feras une cérémonie et pendant que tu feras la cérémonie, il y aura une créature qui apparaîtra. Quelle que soit sa nature, tu devras manifester le calme.

Tu n'as pas le droit de fuir. Si tu fuis, soit c'est la mort, soit c'est la folie qui t'attend. Le colis contenait entre autres deux bougies blanches et une bougie rouge. Il les avait placées de telle sorte que les trois bougies formaient un triangle équilatéral. Il continue: C'est-à-dire un triangle dont les trois côtés sont égaux.

Cette clochette que les acolytes utilisent au moment où ils sont à genoux, est satanique. C'est pour ouvrir la porte aux démons. Il y a une pierre blanche qui se trouve du côté droit de la sacristie, c'est par là que les démons entrent dans l'église catholique pour participer à la messe. Alors quand j'avais arrangé toutes ces choses-là, j'avais prononcé des formules incantatoires, et après les trois bougies s'étaient allumées d'elles-mêmes, et j'ai commencé à faire des incantations, tout cela en suivant les instructions que mon maître m'avait données.

Après avoir fait les incantations, j'ai pris ma clochette et j'ai sonné trois fois. Mais à ma grande surprise, rien ne s'était passé.

Livres de témoignages au sujet de l’occultisme

Alors je m'étais dit que je m'étais trompé dans la récitation des incantations. Mais ce n'est pas le cas avec Dieu. Avec Dieu, quand vous priez, même si vous commettez une faute d'orthophonie, Dieu répond. Car notre Dieu connait nos intentions. Quand j'avais sonné, il y avait un vent violent qui a commencé à souffler dans le cimetière, c'était comme un ouragan.

Et là, c'était déjà vers minuit passé, et j'étais au cimetière seul, j'étais encore trop jeune, j'étais encore au collège à cette époque. Il continue: Je vois un homme apparaître devant moi. Il portait une toge de couleur noire, mais ses pieds ne touchaient pas le sol.

C'était un blanc, il s'était présenté sous le nom de Hindou sankara. Il m'avait remis une chaînette de boules qu'on appelle le mangalsutra. Le lendemain matin j'étais allé voir mon maître. Il me dit encore, à la fin on t'a dit de ne pas oublier ton premier sacrifice. Sache que le sacrifice dont il est question, c'est que la nuit d'aujourd'hui, à minuit juste, tu dois manger un coq, mais un coq non préparé. Et c'est ce que j'avais fait, j'avais sillonné tout le quartier, mais je n'avais rien trouvé, vers 15h j'étais presque découragé, c'était au quartier Kolomoni.

Alors je passais, et j'avais vu deux garçons qui sortaient de leur parcelle avec des coqs pour se rendre au marché. Quand je les ai vus, je les ai stoppés et je suis rentré avec eux dans la parcelle. J'ai demandé le prix du coq, ils me l'ont donné, et j'ai payé sans discuter. Etant là, j'ai usé de ruse pour faire tomber une plume en prononçant intérieurement une formule mystique, et j'étais parti. Il avait mangé le coq et avait tout fait selon les instructions de son maître.

Il continue: Et à 9h, j'étais allé voir mon maître. Arrivé chez lui, je lui ai expliqué tout ce que j'avais fait, et il me dit: "Toi vraiment tu es un garçon courageux! Mais je vais te demander de faire quelque chose: Va maintenant faire le constat, là où tu avais acheté le coq".

Et j'étais allé là-bas. Dès que j'étais arrivé à l'entrée de l'avenue, j'ai vu un attroupement de loin, et puis j'ai demandé à quelqu'un qui passait sur la route: "Pourquoi y a t-il cet attroupement là? Et j'étais allé là-bas, comme toute personne qui va au deuil.

Un Moment avec Jésus (Jesus Calling) – Vraiment ? | Soyons vigilants !

Pendant que j'y étais, les parents de la victime se lamentaient et disaient: "L'enfant n'était même pas malade, mais arrivé à 23h30, il a eu une forte fièvre qui n'a duré que peu de temps, après 30 min, c'est-à-dire à minuit juste, l'enfant était mort!

Chrétiens toujours vainqueurs J'aimerais aussi vous parler d'un point de confusion que j'avais eu. Étant toujours sataniste, je sortais avec une fille qui était membre d'un groupe de prière. C'était le ministère Béthel. Elle m'avait invité un jour dans son groupe de prière.

Arrivé là-bas, nous étions entrés dans la maison, et elle m'avait présenté aux responsables comme son fiancé. On m'avait salué avec joie, on m'avait donné une place, et après il y a d'autres personnes qui sont aussi arrivées, et la prière a commencé. J'étais là, faisant aussi semblant de prier, parce que je ne savais pas prier, je ne savais même pas par où commencer.

Tout ce que je savais, c'était invoquer les démons. J'étais là avec les enfants de Dieu. Il y en a qui viennent juste pour nuire à d'autres personnes. Deux semaines plus tard, elle était venue chez moi en pleurant.

Elle est arrivée, elle a frappé à la porte, j'ai ouvert et elle est rentrée. Je l'avais saluée, et elle n'avait pas répondu, mais elle ne faisait que pleurer. Alors je la regardais et à la fin, elle a commencé à me parler. Tout en sanglotant, elle me dit: "Pourquoi ne m'as-tu jamais parlé de ton état?

A LIVRE TÉLÉCHARGER LE BETHEL VA

Quel état? J'ai dit: "Mon état spirituel? Qui suis-je selon toi? Pendant qu'ils priaient, ils ont reçu une révélation de la part de Dieu. Et Dieu a confirmé que tu es un grand sataniste".

J'ai dit: "Moi, sataniste! Regarde-moi bien, si tu vois quelque chose qui est en rapport avec le satanisme, tu me le dis. C'est spirituel et ce n'est que par la révélation qu'on peut le découvrir. Alors je lui dis, ne t'en fais pas, ces gens qui t'ont dit cela, ils sont seulement jaloux, ils sont en train de combattre ton mariage, là ce sont les esprits qui cherchent à te bloquer dans le célibat.

Ils te l'ont dit pour que tu ne m'épouses pas. Là, je l'avais convaincue, et elle avait accepté. Ensuite je lui ai même donné de l'argent et je l'ai raccompagnée. Quand j'étais rentré chez moi, je m'étais fâché, et je m'étais dit: Ces gens qui lui ont donné cette révélation, verront cette nuit de quel bois je me chauffe. Alors bien-aimés, j'étais entré dans ma chambre secrète, je m'étais concentré et j'avais pris la forme d'un hibou, j'avais pris mon couteau.

Le couteau en question, si vous le regardez avec des yeux charnels, vous verrez que réellement c'est un couteau, mais ce n'était pas un couteau, c'était un ossement humain. Quand vous prenez le squelette de l'homme au niveau de l'avant-bras, il a deux os, le radius et le cubitus. Le radius c'est ce que j'utilisais comme couteau. Et après avoir pris cette forme-là et mon couteau, je m'étais envolé.

J'étais parti là où se trouvaient ces gens qui avaient donné la révélation sur mon état spirituel. Je me disais que j'allais les punir. Quand j'étais arrivé devant la parcelle, il y avait un avocatier. J'avais atterri là-bas étant hibou.

Après je m'étais projeté sur l'avenue au sol, le regard fixé vers le bas, et après je m'étais concentré et j'étais redevenu humain, toujours le regard fixé vers le bas. La parcelle était devant moi et je devais me redresser pour attaquer. Mais ce que j'avais vu ce jour-là, dépasse mon entendement. Je ne sais pas comment vous l'expliquer. Quand je m'étais redressé pour avancer à l'endroit où il y avait la maison, il n'y avait plus de maison.

Et comme je ne savais pas nager, j'avais repris la forme animale et j'étais rentré chez moi.

Le lendemain matin vers 10h, j'étais retourné là-bas pour voir la rivière. Arrivé là-bas, à ma grande surprise, la maison était bien là, mais il n'y avait plus de rivière. Bien aimés, le Seigneur est le protecteur par excellence! Quand j'étais allé là-bas pour les attaquer, je n'avais pas vu la maison, à la place de la maison c'était la rivière.

LIVRE BETHEL LE TÉLÉCHARGER VA A

Ce n'est qu'après ma délivrance, plusieurs années plus tard, que j'étais allé demander pardon à ces gens-là. Et quand je parlais, ils étaient surpris, parce qu'ils ne savaient même pas que quelque chose s'était passé. Bien-aimés, quand vous êtes dans le Seigneur Jésus, sachez que votre sommeil sera doux et paisible, vos ennemis seront confondus.

Le Seigneur va les frapper d'aveuglement, et ils ne vous verront pas. L'essentiel, c'est d'être dans le Seigneur Jésus avec les deux pieds. Sujets divers Je vais vous parler de mon voyage vers le monde de Polliun et mon voyage vers l'Inde où j'avais rencontré le premier ministre de Lucifer. Avant cela lisons la Bible dans 2Corinthiens Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.

Toujours parlant de la magie indienne, j'aimerais vous dire une chose bien-aimés: Sachez que le monde entier est sous la domination de Lucifer. Le diable ne cite jamais le nom de Jésus. Sa pensée jaillit d'une coulée. Bunyan se donne fort Ingénument et complètement. Aussi, trouvons-nous ici réminiscences bibliques à foison. C'était la substance même de l'auteur.

Et voici aussi, sous forme de marionnettes fort vivantes, tout le petit monde d'Elstow et de Bedford. Nous faisons, avec l'auteur, un voyage autour de son village. Les portraits concis, vivants, pris sur le vif, ce sont autant de personnages que nous rencontrons un instant au coin d'une rue, sur le bord du trottoir; une salutation, quelques mots nous donnent tout de suite la physionomie spirituelle, le travers ou la perfection particulière de l'interlocuteur; un coup de chapeau, et notre homme est déjà loin.

Il n'a été devant vous que quelques minutes, et vous le connaissez comme s'il vous était familier depuis toujours.

A LIVRE TÉLÉCHARGER LE BETHEL VA

Mais surtout, Bunyan se raconte Le pèlerin, c'est lui. C'est lui qu'a toujours travaillé cet instinctif vouloir-vivre, cette aspiration à l'éternel et à l'immortalité, mystérieux travail de la vie qui veut s'affirmer au-dessus et au-delà de ce qui est condamné à la destruction.

Mystérieux travail de Dieu. C'est le héros de Grâce Surabondante qui reparaît dans cette épopée de l'âme, il l'a parcourue et continue à la vivre ; et chaque fin d'étape porte la trace de quelqu'une de ses angoisses vaincues. Sans doute ne décrit-il pas d'expérience la traversée du grand fleuve!

Mais il connaît tout au moins les délices des Montagnes délectables, d'où se contemplent dans le lointain les cimes éternelles. Il a connu des défaites, et a goûté des triomphes ; le Voyage n'est autre que le cri de souveraine assurance, de foi et de victoire du chaudronnier de Bedford en route vers les rivages de Dieu.

Là se reconnaît le livre protestant, car seul un protestant peut parler avec assurance de son salut. En dépit de toutes vicissitudes, Il arrive. L'essentiel de ce livre, en effet, c'est que le pèlerin arrive. C'est l'enseignement de l'Evangile de la grâce : Chrétien arrive au terme espéré, et par la grâce de Dieu.

Taine dit, dans son Histoire de la littérature anglaise, que le Voyage du Pèlerin est le plus populaire des livres religieux anglais, parce que c'est en lui que s'exprime le mieux la doctrine cardinale du Protestantisme: le salut par grâce. Dès son apparition, le Voyage du Pèlerin rencontra un extraordinaire succès, dont le plus étonné fut John Bunyan lui-même.

N'avait-il pas hésité à publier cette oeuvre d'imagination? Ses amis avaient hoché la tête devant cette oeuvre si différente des massifs sermons puritains construits en solides pierres de taille.

Cet ouvrage de Frère Bunyan, fruit de son ennui de prison, était bien un peu léger Notre héros suivit son inspiration, et l'oeuvre parut. Elle fut rapidement consacrée chef-d'oeuvre.

Puis survint après la mort de l'auteur un assez long oubli, et enfin le retour à la faveur. Toutes choses, en ce monde, sont soumises au rythme du flux et du reflux. Aujourd'hui, il est aussi lu que jamais. Il est le réconfort du simple, et fait les délices de l'intellectuel. Il est grand favori des enfants et des Jeunes gens, et incline les vieillards aux contemplations paisibles.

Témoignage du pasteur Jonas, ex-sataniste

Il est le compagnon des âmes viriles, et la joie des âmes mystiques. La forme et la beauté littéraire du Voyage du Pèlerin sont, sans doute, un des éléments les plus sûrs de cette universelle popularité. Les traductions sont incapables de nous faire sentir la force et la saveur du texte original.

A la force rustique du style se joignent la puissance et le charme de la simplicité. Point de préciosité ; l'homme est rude, il est homme du peuple, et au surplus homme de la vérité. Que votre oui soit oui, tout ce qui s'ajoute vient du malin. Il n'est pas paysan du Danube, mais Puritain de la solide espèce, à la franchise abrupte et vive.

La simplicité est un grand art. Celle-ci est musclée, nerveuse et nue. Nous n'avons point en Bunyan un homme de lettres, encore moins un dilettante : c'est un homme terriblement sérieux.

Il chante : mais c'est le chant grave et profond de toute sa vie qui nous atteint. Il n'a pas besoin d'autres ornements que la vérité de son âme profondément humaine. Dans l'auteur se montre l'homme même, rien d'autre.

Il est fait d'humaine et pathétique tendresse. Une Immense sympathie le lie à chacun de ses personnages, même les vilains. Ce sont des créatures humaines ; Il n'en fait pas des pantins dont Il joue un Instant. Ils sont tous chair de sa chair. Aussi le rire succède-t-il aux larmes, l'alléluiah au cri de désespoir.

Toutes les émotions humaines coulent à plein bord et pétillent, bouillonnent ou éclatent dans les mots savoureux qui disent fort à propos et avec grande justesse ce qu'ils veulent dire. Un délicat humour vous fait sourire dès la première page. Vous voilà conquis. Le style fait du Voyage du Pèlerin un classique anglais ; sa forme magnifique lui assura, dans une grande mesure, une partie de son immortalité. Une autre raison du succès véritablement extraordinaire de l'allégorie de Bunyan réside en ceci, qu'elle répond merveilleusement à ce désir, profondément enraciné en l'homme et universellement, de récits, de fables, de métaphores, d'allégories et de paraboles.

Les temps n'ont point changé depuis l'époque où les aèdes chantaient les exploits d'Achille et les voyages d'Ulysse.

Les motifs, peut-être, ou plutôt l'habit des personnages! Jadis, Ulysse, ou Enée ou leurs compagnons ; plus tard, les Chevaliers de la Table Ronde, les héros du Roman de la Rose, les grands vagabonds de la foi, croisés et pèlerins en Terre Sainte, chantés par les troubadours.

N'avons-nous pas encore, en nos bibliothèques, quelque épopée de conquistadores, d'explorateurs audacieux, de missionnaires L'âme humaine est éternellement la même, et se laissera toujours attirer par les jeux de l'imagination et du rêve. Les contes de fées seront toujours racontés aux petits et feront les délices des grands, les fables de La Fontaine enchanteront encore longtemps gamins et savants à bésicles, et le monde redira inlassablement, jusqu'à la fin des temps, les paraboles de l'Evangile.

L'homme est ainsi fait : L'imagination lui est nécessaire pour vivre, et c'est bien souvent sa seule voie d'évasion hors des réalités meurtrissantes qui l'encerclent.

La foi et la charité feraient-elles fi de l'imagination? Point, depuis que Francesco, le petit pauvre d'Assise, poète inoubliable de la vie chrétienne a, en chantant à la mode des troubadours, lié sa vie à celle de Dame Pauvreté. Le chef-d'oeuvre de Bunyan a la simplicité et la spontanéité de la vie. Il grandit et s'épanouit sans effort. Une grande unité dramatique se révèle d'un bout à l'autre ; l'intérêt jamais ne se disperse, ni jamais ne fléchit.

Il faut suivre. Et c'est parce qu'une seule pensée le guide, Qu'une seule vision le possède, Qu'une seule vérité l'étreint, que le lecteur tout nouveau a le sentiment d'avoir été initié par cette seule lecture à une vie inconnue qui est vraie, qui doit être vraie, qui ne peut être autre que vraie. Notre chaudronnier-auteur se révèle maître psychologue. Sa propre expérience a été son école. Sa vie n'a-t-elle pas été sauvée que par une unification profonde et totale de toutes ses puissances intérieures, par la domination absolue et définitive d'une seule et exclusive passion, Christ?

Les personnages de Bunyan ne nous fatiguent pas. Ils ne bavardent pas Inutilement. Leur foi, s'Ils sont religieux, s'exprime dans leurs gestes. La véritable piété ne se surcharge pas de phrases.

Et tel qui s'enfuit, les doigts dans les oreilles, nous en dit assez sur son attitude spirituelle, sans qu'il soit nécessaire d'insister. John Bunyan n'est pas un portraitiste à La Bruyère. Il ne fait pas oeuvre volontairement littéraire, et n'entend pas vouloir enchanter l'esprit par de subtiles et délicates descriptions.

Non, il suit tout simplement son voyageur. Mais en trois traits de plume il vous plante un personnage sur ses deux jambes. Tout de suite vous êtes au clair sur ce qu'il est, sur ce qu'il veut, sur ce qu'il vaut.

John Bunyan ne s'arrête pas, sauf parfois en fin d'étape pour un léger hors-d'oeuvre. Le voyage est le récit d'un effort toujours tendu, et cet unique effort seul compte. Inconsciemment, le lecteur s'associe à lui, par sympathie, et n'en peut plus sortir. Il entre lui aussi dans la course. Pourtant, bien volontiers, on s'arrêterait pour examiner de plus près ces personnages : ils sont bien intéressants!

Ici encore se découvre une des raisons du succès prodigieux du Voyage du Pèlerin. C'est que cette parfaite allégorie atteint cette autre perfection de faire oublier qu'elle est une allégorie. N'était le nom dont chacun est affublé, nous ne nous croirions pas dans le monde de la fable.

Ces abstractions qu'il a voulu nous peindre, il les a habillées d'humain et de concret au point qu'elles cessent d'être des abstractions. Et ceci a entraîné les commentateurs à bien des critiques Injustifiées. C'est ainsi qu'on a dit, à l'envi ,que Chrétien était un piètre personnage, qui acceptait d'abandonner femme et enfants et la ville où il vivait, pour se lancer à la poursuite d'un bonheur purement personnel et égoïste!

On a oublié qu'il ne quitte rien sinon un état d'âme, une attitude de coeur et de volonté. Ce voyage du pèlerin est vertical. Il ne quitte ni famille ni cité.

Tout doit être transposé du plan matériel et physique sur le plan spirituel. Jésus n'a-t-il pas dit qu'il faut haïr femme, enfants Et lorsqu'on dit Qu'il se désintéresse de ses devoirs sociaux en tant que chrétien, on se trompe.

Car, lorsque plus tard sa famille guidée par Grandcoeur traversera la ville de la Foire aux Vanités, elle trouvera bien des améliorations dans la vie de la collectivité, nées du passage du voyageur. Paysannerie et petite bourgeoisie du comté de Bedford font cortège au Pèlerin. Ce sont néanmoins des types universels. Presque trois siècles après leur apparition sur les bords de l'Ouse, Ils se révèlent pour Français, Chinois, Hindous et Bassoutos comme des gens de leur peuple et de leur temps.

Ces personnages vivent concrètement, mais sur le plan de l'universel et du permanent. Voilà qui est proprement classique. Le Voyage n'est dépaysé en aucun siècle, parce qu'il y a en l'homme quelque chose qui ne change pas, un fond Immuable. Ce qui fait de la Bible, même envisagée du point de vue humain, le livre qui demeure et demeurera, fait du Voyage du Pèlerin, fruit biblique d'ailleurs, un livre qui demeure et durera.

Il peint l'humanité éternelle, ses malheurs, ses luttes, ses espérances inchangeables. Sous leur habit Imaginaire et dans des attitudes prises sur le vif de chaque jour, les bonshommes, qui servaient de jeu à Bunyan dans les heures longues de sa prison, sont des interprètes de l'homme éternel. On a remarqué que Bunyan, un des créateurs, en somme, du roman, se différencie des hommes de lettres de son temps par l'absolue absence d'incongruités dans le langage. Les paysans parlent comme des paysans, hormis la grossièreté quasi naturelle à cette époque.

Bunyan avait été radicalement converti sur ce chapitre, et nous savons comment. Le Voyage du Pèlerin est accueilli par tout homme réellement homme, qui a une vision juste de son humanité, et qui sent, à cause de cela, un besoin d'évasion.

Pour une vie humaine ordinaire, l'évasion est une question de vie et de mort. Le Voyage est un récit d'évasion, par la victoire. Son héros est un vainqueur, qui atteint sa victoire à travers bien des défaites, et qui fait, de ses difficultés mêmes, des Instruments de cette victoire. Et le secret de cette victoire est la grâce. C'est en , deux ans après la parution de La Vie et la Mort de M.

Badman, que parut la Sainte Guerre, le second grand ouvrage de John Bunyan. Macaulay affirme que la Sainte Guerre eût été le chef-d'oeuvre de l'allégorie religieuse, si le Voyage du Pèlerin n'avait pas été écrit. Sans doute. Mais à bien des égards, malgré peut-être Quelques perfectionnements dans la technique, cette épopée est inférieure au Voyage du Pèlerin. Ainsi que dans Le Voyage du Pèlerin, c'est le drame de l'âme humaine que Bunyan met en scène ; mais ici, ce sont des mouvements de masse.

C'est la guerre. L'âme n'est plus un pèlerin solitaire, mais Une ville entière aux nombreux citoyens, qui a son maire, ses échevins, ses bourgeois, ses soldats. Elle est située sur le fameux continent Univers qui s'étale entre deux pôles et Quatre points cardinaux. Elle fut jadis bâtie par Shaddaï et fortifiée par lui de telle sorte Qu'elle ne pouvait tomber en la puissance d'un ennemi qu'avec le consentement de ses habitants.

Diabolus circonvient ceux-ci et s'empare de la ville. Il enlève l'image de Shaddaï qui était gravée au-dessus de la porte du château, et change tout le personnel de l'administration de la ville. Au surplus, Il bâtit trois forteresses nouvelles pour consolider sa souveraineté sur la ville. Alors, c'est la guerre. Le roi Shaddaï envoie une armée forte de Le siège est long. Il dure un hiver. Le fils du roi, Emmanuel, vient prendre lui-même le commandement des troupes. Il exige reddition complète, à sa discrétion.

La ville enfin se rend, à bout de ressources. Emmanuel entre en vainqueur, chasse Diabolus, et proclame un pardon général. Cette proclamation de grâce est faite sur la place du marché, au milieu de l'allégresse universelle.

Le livre va-t-il se fermer sur ce triomphe complet d'Emmanuel? Ce serait mal connaître la nature humaine.